Actualités | par Marc DARMON

Pionnier dans le domaine de l’impression 3D alimentaire, Byflow vient d’annoncer l’ouverture, aux Pays Bas, d’un restaurant dont la carte est composée de plats imprimés en 3D. C’est le chef Néerlandais Jan Smink qui a été choisi pour mener ce nouveau concept. Connue et reconnue par ses pairs pour sa créativité, Jean Smink a reçu plusieurs distinction comme trois étoiles au guide Michelin.

Un concept hors du commun

Ce n’est pas la première expérience du genre pour Byflow. L’entreprise, spécialiste de l’impression 3D alimentaire a déjà ouvert de nombreux restaurants pop-up autour de ce concept à Londres notamment. À chaque fois, le succès est au rendez-vous.

Le restaurant, dont le nom est encore inconnu, va ouvrir dans la ville de Wolvega courant septembre 2018. Il disposera d’une cuisine totalement ouverte qui permettra aux clients de suivre en direct la réalisation de leurs plats grâce aux imprimantes 3D alimentaires.

Comment ça marche ?

Sur le même principe que les technologies d’impression par dépôt de fil, l’impression 3D alimentaire est chargée avec de la pâte et extrude suivant un fichier 3D, la matière comestible. Deux choix sont possibles en ce qui concerne la matière. On peut soit utiliser des matières fournies par le fabriquant ou alors créer ses propres pâtes ou sauces adaptables sur la machine.

La seule règle ? Il ne faut pas que la pâte utilisée soit trop liquide. Mise à part cette contrainte, l’impression 3D alimentaire ouvre de nouvelles perspectives dans le monde de la restauration de luxe notamment en terme de créativité.

Outre l’aspect visuel, cette nouvelle technique de création culinaire permet de lutter contre le gaspillage alimentaire en utilisant des aliments ou des parties d’aliments normalement destinés à la poubelle. Par exemple, on peut imaginer créer une sauce à base de fanes de carottes pour imprimer un lit pour un poisson ou une viande. Moins de déchet pour moins de gaspillage !

Une ouverture à suivre !

Pour lire l’article en entier : Cliquez ici 

Comments are closed.