Actualités, Non classé | par Marc DARMON

Depuis quelques mois déjà, on voit de plus en plus de grands groupes industriels se concentrer sur le développement et l’intégration des technologies de fabrication additive. BMW, Airbus ou encore Michelin développent leurs propres produits et façon de faire. On produit aujourd’hui en gros volume et avec des technologies complexes notamment à base de métal. La fabrication additive n’est plus marginale et a tendance à se positionner comme la solution d’avenir.

Des grandes groupes aux commandes

Après prés de trente ans de développement, les industriels ont commencé à s’intéresser à la fabrication additive de manière sérieuse. Les exemples sont nombreux. Airbus développent ses propres machines pour imprimer des pièces opérationnelles ; Michelin invente des nouveaux matériaux de pneu increvable ou encore récemment Bugatti a réussi à produire un étrier de frein opérationnel. Les industriels ont passé le cap du prototype pour passer à la production en série.

Une évolution de la fabrication métal

Cette évolution s’explique par le développement de la fabrication additive métal. En effet, les techniques d’impression 3D par dépose de fil ou par stéréolithographie permettent principalement de faire du prototypage ou encore des petites séries mais très peu de matières sont assez résistantes pour produire des pièces opérationnelles. Or, la fabrication additive à partir de métal vient  solutionner le problème en rendant possible la fabrication en série de pièce résistance et aux propriétés différentes des pièces produites par la fabrication soustractive.

Ces technologies restent cependant très chères à intégrer et nécessitent des équipements et des locaux adaptés dont disposent les grands groupes. De cette façon, et grâce à ces nouveaux acteurs, la technologie devient plus efficace, plus pertinente et de ce fait plus accessible.

La fabrication additive s’est améliorée les dernières années pour coller aux besoins réels du marché et devenir plus accessible. La troisième révolution industrielle est en marche et la fabrication additive en sera la figure de proue.

 




 
 

Comments are closed.