Projets | par Marc DARMON

C’est le défi un peu particulier que nous nous sommes lancés !

Le mois de novembre fut  marqué par le festival Cinédrones, festival international du film de drones organisé par Bordeaux Technowest, durant lequel OrelSan était président du jury.

Un matin, en pleine discussion autour d’un café au bureau, une idée nous est venue sur le ton de l’humour : « Et si on scannait OrelSan ? » La proposition a  d’abord fait rire puis nous nous sommes rendu compte que l’idée n’était pas si mauvaise. Dix minutes après, notre président Marc Darmon et Léa Beuze étaient dans le bureau des organisateurs du festival pour leur exposer l’idée. Organiser un tel projet semblait assez compliqué à 1 semaine du festival mais le challenge était lancé !

Qui dit challenge, dit équipe qualifiée. Il fallait contacter l’équipe la plus compétente que nous connaissions pour effectuer la prise de vue 3D du chanteur. Nous nous sommes naturellement tournés vers Arketyp3D et SolidXpress pour cette mission. En parallèle, les organisateurs du festival ont contacté OrelSan. Nous avions son accord mais le créneau était serré. Le scan ne pouvait s’effectuer qu’entre 8h et 9h30 le vendredi 17 au matin et la figurine devait être remise à 17h le samedi 18 lors de la cérémonie de clôture du festival. Nous avions alors une fenêtre de 36heures pour réaliser la figurine.

  

Une course contre la montre

La course contre la montre a donc débuté le vendredi 17 à 8h à l’Hotel Le Normandie à Bordeaux où résidait OrelSan. Nous avons investi le hall d’accueil avec nos équipes  pour y installer tout le matériel nécessaire à la prise d’images. Deux scans ont été nécessaires à la création du fichier. Le premier, général, est une prise de vue globale du chanteur debout avec une précision importante. Le deuxième est une prise de vue du visage uniquement avec un scanners d’une précision plus importante que le premier de manière à coller le plus possible à l’original. Après une bonne heure de Scan et d’échanges avec OrelSan, le fichier n’était pas encore exploitable par nos machines pour impression.

  

L’équipe de SolidXpress composée de Pierre Meyrignac et de Mathieu Charoy est ensuite repartie sur Paris. Leur voyage retour n’a pas été de tout repos car après avoir scanné OrelSan, il fallait traiter le fichier et rectifier les imperfections. En deux heures, le fichier était imprimable et envoyé dans nos bureaux du centre d’affaires de la Technowest à Mérignac.

21 heures d’impression

Temps d’impression estimé ? 21h ! il était presque 15h. Seulement, le fichier n’était pas encore imprimable. La casquette du personnage était trop fine. Un aller retour de plus du fichier a permis de la remettre à l’échelle. 16h30 départ de l’impression. Nous sommes tous partis vendredi soir avec l’excitation de voir le résultat le lendemain en début d’après-midi. En même temps, nous avions fait faire un étui en plexiglas pour accueillir et protéger la figurine.

La matinée fut longue, très longue, à attendre la fin de l’impression. Rien ne nous permettait de vérifier que tout se passait bien. 14h, la machine nous indique la fin de l’impression. 1,2,3 la figurine est apparue peu à peu sur le plateau de la machine découvrant OrelSan en résine blanche. Tout s’est bien passé, la pièce est parfaite. Pourtant, la course ne s’arrêtait pas là !

 

Nettoyage et finitions

Nettoyage et finitions ont été nécessaire pour finaliser la pièce avant de la coller définitivement sur son socle et de refermer le capot. 16h45 tout était prêt ! La colle était encore en train de sécher. Le trajet qui sépare Mérignac et le cinéma de Saint Médard a suffi à figer OrelSan sur son socle. La mission était réussie !

  

Léa Beuze ‘Chargée de communication chez DL Additive) et François Baffou (Président de Bordeaux Technowest) ont remis la statuette à Orelsan à la fin de cérémonie de clôture pour le remercier de sa participation au Cinédrones.

Ce fut pour nous une expérience plus que stimulante et pleine d’apprentissage. Nous tenons à remercier OrelSan pour sa patience et sa participation vendredi matin si tôt. Aussi, nous voulons remercier Bordeaux Techowest pour de avoir offert la possibilité de réaliser ce projet.

      

Projets particuliers et d’exceptions, nous sommes déjà à la recherche de notre prochain challenge.





 

 

Comments are closed.