Et si on imprimait de la peau en 3D ?

Actualités | 2 commentaires | par Marc DARMON

Qui dit mois de juillet dit aussi soleil et coup de soleil. On ne le répètera jamais assez, il faut protéger votre peau. Mais que fait l’impression 3D pour elle ?

Aujourd’hui l’impression 3D s’est démocratisée dans le domaine médical et permet aux chirurgiens d’imprimer des pièces biocompatibles et  implantables sur le patient. Cependant, aucune machine n’arrivait à imprimer de la peau.

Une avancée médicale extraordinaire

C’est aujourd’hui chose faite. En effet, depuis sa création il y a maintenant 3 ans, la société Poietis développe une technologie d’impression 3D de peau humaine à partir de cellules souches. Le but étant d’imprimer des agrégats de cellules de peau qui se développeront ensuite pour former un tissu plus important et fonctionnel.

Une université américaine a elle aussi développé sa propre machine de bio-impression. La différence avec celle de Poietis se trouve dans le fait que cette machine imprime directement les cellules-souches sur le patient brulé. Pour le moment en phases de développement, ce type d’impression n’a pas été testée sur l’homme. Des tests concluants  ont été effectués sur des souris et des cochons.

De manière générale la bio-impression de peau ouvre de nouvelles perspectives d’applications pour l’impression 3D. On peut donc imaginer soigner les grands brulés directement par impression de leur propre peau sur la blessure pour une meilleure guérison. De plus, les tests de produits cosmétiques pourraient ainsi se faire sur des supports de peaux imprimés en 3D pour prévoir les réactions des différents types de peau.

D’autres innovations devraient arriver rapidement sur le marché puisque différentes universités, notamment espagnoles, travaillent sur le sujet. On peut dire que l’impression 3D fait peau neuve !

 

Comments

  1. Delphine says:

    Si la promesse est belle, à mon humble avis, ce n’est pas demain la veille qu’on imprimera des organes en 3D… leur complexité, notamment la vascularisation sont de sérieux obstacles…Par ailleurs je m’étonne que vous ne citiez pas le français Poietis, acteur majeur dans ce domaine qui a notamment signé un partenariat avec L’Oreal.

Laisser une réponse

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>