Actualités, Projets | par Marc DARMON

Depuis le 9 mars 2018, l’artiste Miguel Chevalier s’est approprié la base sous-marine de Bordeaux avec Digital Abysses pour y créer un univers artistique autour du digital et du thème de la biologie marine. L’impression 3D a joué un rôle important dans la création de cette exposition.

Digital Abysses (c’est le nom de cette exposition) nous plonge entre le rêve et la réalité dans les fonds marins inexplorés. Au milieu des œuvres à la fois physiques et digitales, nous découvrons le monde de l’infiniment petit.

Au travers de différentes salles, toutes plus étonnantes les unes que les autres, on se surprend à jouer avec les écrans interactifs qui bougent suivant vos mouvements ; on apprécie aussi les couleurs fluo des installations éclairées par de la lumière bleue. Le dépaysement est total.

 

Au milieu des installations interactives, on trouve aussi des pièces réalisées par impression 3D. Symbole de l’infiniment petit et de l’infiniment grand, ces œuvres-d ‘arts ont été réalisée grâce à des technologies d’impression 3D à base de résine et de frittage. L’utilisation de la fabrication additive dans le domaine de l’art a permis à Miguel Chevalier de transmettre au mieux son message engagé. D’autres techniques de fabrication n’auraient pas réussi à retranscrire les mêmes formes avec autant de détails.

 

En partenariat avec Surfrider Foundation Europe, Miguel Chevalier souhaite sensibiliser le public sur l’environnement par les vecteurs de l’art. L’exposition cherche à recréer les conditions d’une symbiose entre l’homme et la nature.

Vous pouvez découvrir le travail de l’artiste jusqu’au dimanche 20 Mai 2018 à la base sous-marine de Bordeaux. Une bonne idée de sortie en famille. Toutes les informations pratiques -> Ici

Comments are closed.